Comment fabriquer une éponge tawashi ?

Très sympa ces petites éponges en tissus recyclés. Moi qui suis en plein dans le tri de nos vêtements, ça tombe à pique 😁 ! Après, le plus long est de faire le support (le bout de bois avec les clous). Alors, je m’y mets ou pas ?

https://youtu.be/JkhjI7srH_8

Conseils d’utilisation et d’entretien (Source : ecoconso.be)

Le tawashi s’utilise comme une éponge classique pour faire la vaisselle ou nettoyer toute autre surface. De l’eau claire, un peu de savon si besoin et c’est parti !

On veille à bien faire sécher son tawashi entre chaque utilisation. On peut faciliter le séchage en l’accrochant par la boucle au robinet, à un crochet…

Des saletés dans son tawashi ?

Pour éviter que des saletés se coincent dans l’éponge, plusieurs petits conseils :

  • Pour nettoyer les surfaces très sales (plat à lasagne, chaussures de rando…), on évite d’utiliser des tissus qui pourraient accrocher les crasses, comme de la laine ou des chaussettes à motifs dont la face intérieure présente des fils lâches.
  • On tisse soigneusement le tawashi, ni trop lâche (pour éviter que les saletés rentrent dans les mailles), ni trop serré (pour qu’il sèche facilement). On veille aussi à ne pas faire de nœuds dans les fils au moment du tissage.
  • On entretient son tawashi régulièrement. Comme pour une éponge classique :
    • on lui fait prendre un bain de vinaigre de temps en temps pour le désinfecter en douceur ;
    • on lave l’éponge en machine dès que nécessaire pour maximiser son utilisation. Selon l’utilisation, dans le lave-vaisselle ou la machine à lessiver (à 60°C) pour bien décrasser le tawashi.