C’est l’heure des parents

A l’école c’est bien joli
Mais quand on est tout petit
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des parents
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des parents

Quand on est chez les moyens
On a encore des chagrins
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des parents
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des parents

Et quand on est chez les grands
Sur le banc bien gentiment
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des parents
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des parents

Que mets-tu dans ta soupe ?

Dis-moi tante Ursule,
Que mets-tu dans ta soupe ?
– Je mets dans ma soupe :
Un chou, deux choux, trois choux !
Mais ce n’est pas tout :

Lundi, j’y mets trois céleris,
Mardi, j’ajoute trois radis,
Mercredi, un pied de pissenlit,
Jeudi, un demi salsifis,
Vendredi, un brin de persil,
Samedi, un peu de pain rassis
Avec du hachis !
Et le dimanche ?…
Je la mange !

Dis-moi tante Ursule,
Que mets-tu dans ton bouillon gras?
– Dans mon bouillon gras ?
Trois rutabagas !
Et dans ton four
– Des topinambours !

Et dans ta marmite ?
– Une poignée de frites !

Et sur ton fourneau ?
– Trois gros artichauts !

Et dans ta cave ?
Des betteraves et des choux raves,
Et cent piments brûlants
Pour punir les petits gourmands !

C’est l’heure des mamans

À l’école c’est bien joli
Mais quand on est tout petit
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des mamans
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des mamans
C’est l’heure des mamans

Quand on est chez les moyens
On a encore des chagrins
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des mamans
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des mamans
C’est l’heure des mamans

Et quand on est chez les grands
Sur le banc bien gentiment
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des mamans
Qu’est ce qu’on attend tout le temps ?
C’est l’heure des mamans
C’est l’heure des mamans.